Browsing Tag:

fait maison

Boeuf/ burgers/ Mes intuitions salées/ RECETTES

Recette burger maison sucré/salé au fromage AOC Assau-Iraty et chutney de figue

Salut les soleils, comment ça va ? On a tous entendu au moins une fois cette phrase « il existe autant de jours dans l’année qu’il existe de… » aujourd’hui c’est la journée du burger alors j’ai envie de vous dire il existe autant de jours dans l’année que de recette de burger. Le burger une de mes nombreuses passions ; végétarien, carnivore avec le steak haché de 250g ;) au poulet, dégoulinants de fromage ou blindé de crudités pour les plus raisonnables… les déclinaisons sont infinies et il met tout le monde d’accord. Je vous présente mon burger régressif avec un steak haché de compétition maison, du fromage AOC Ossau-Iraty tout fondant et un chutney de figue de La Maison Francis Miot pour apporter la ‘sweet touch’ de gourmandise et que j’aime tant !

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 4 burgers
  • Temps de préparation 30min
  • Temps de cuisson 25min

Ingrédients :

  • 4 pains burger
  • 500g de viande de bœuf hachée
  • 4 gousses d’ail
  • 4 brins de coriandre
  • 1 Chutney de figue la Maison Francis Miot
  • 1 fromage AOC Ossau-Iraty
  • 1 poignée de mâche
  • 2 oignons rouges
  • 4 cuillères à s. de moutarde
  • 2 cuillères à s. de miel
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation :

  • Préparation de la viande : épluchez et écrasez les goussez d’ail. Rincer et ciseler la coriandre. Epluchez et émincez 1 oignon rouge. Mélanger tous les ingrédients avec la viande hachée, salez et poivrez. Formez vos 4 steaks hachés en formant des boules avant de les aplatir.
  • Faites chauffer de l’huile dans une poêle. Une fois l’huile bien chaude saisissez les steaks quelques minutes de chaque côté, ajustez la cuisson en fonction de vos préférences.
  • Mélangez la moutarde et le miel et badigeonnez de ce mélange la partie inferieure du pain burger. Ajoutez le steak, une couche de chutney et le fromage.
  • Enfournez 10min dans un four chaud position grill. A la sortie du four ajoutez de fines rondelles d’oignon rouge, la mâche et refermez avec le chapeau.
  • Dégustez chaud !

Mon intuition gourmande me dit que il y en a aussi pour les végétariens… Veggie Burger au halloumi pané à la pistache !

Mes intuitions sucrées

Granola meuhson au chocolat blanc et fruits rouges secs

Heureuse de vous annoncer une bien chouette collaboration, je suis ravie de rejoindre le troupeau Les 2 vaches cette année et de pouvoir porter les valeurs d’une marque engagée , des engagements basés sur 3 fondamentaux : bio, normand et équitable.

Difficile de passer à côté du packaging en rayon avec une identité à la fois singulière et décalée. On y retrouve toujours une illustration de 2 vaches l’une savante (que l’on reconnait grâce à ses lunettes) et l’autre un peu plus légère. Elles répondent au nom de Les 2 Vaches. Ces 2 vaches joyeuses incarnent et portent la voix de la marque.

Si on se penche d’un peu plus près on y découvre une étiquette épurée et claire : les engagements de la marque, une liste d’ingrédients courte. Et si on se penche d’encore un peu plus près on notera l’absence d’arôme artificiel, la présence modéré de sucre – qui plus est du sucre de canne – et un nutri-score B.

Si on se penche encore, encoooooore plus près on finit le nez dedans bim !  Pour cette première recette, qui annonce le début d’une chouette aventure j’ai choisi le yaourt bio fraise-rhubarbe. Des fraises qui poussent en Bretagne, cultivées en pleine terre et cueillies à la main, et la rhubarbe quant à elle est cultivée dans l’Oise. Une texture onctueuse et gourmande pour une recette qui se suffit à elle même, j’ai juste réalisé un granola aux fruits rouges secs et chocolat blanc a parsemer sur le dessus juste avant de déguster. Une recette à réaliser en un temps tout mini pour un max de gourmandise.

J’vous laisse avec ma recette de granola meuuhson plus bas et on se retrouve très vite avec de chouettes idées pour intégrer les yaourts dans des recettes et préparation. Enfin pour finir sur une note d’humour comme diraient Les 2 Vaches « mieux vaut ramener sa fraise, que de tourner autour du pot » poooow powww ;)

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour environ 600g de granola (un grand bocal)
  • Temps de préparation 10min
  • Temps de cuisson 30min

Ingrédients :                                             

  • 4 yaourts fraise rhubarbe Les 2 Vaches
  • 200g de flocons d’avoine
  • 70g de graines de tournesol
  • 90g de fruits rouges secs (cranberry, myrtilles, cerises… ou un mélange)
  • 70g d’amande émondées
  • 90g de chocolat blanc
  • 3 càs. d’huile d’olive
  • 4 càs de miel

Préparation :

  • Préchauffer le four à 170°C.
  • Hacher grossièrement les amandes, le chocolat blanc et les fruits rouges secs.
  • Placer l’ensemble des ingrédients secs dans un grand saladier.
  • Ajouter l’huile d’olive, le miel et mélanger le tout.
  • Étaler le tout sur une plaque de cuisson, ou dans un très grand plat rectangulaire, et enfourner 20min en veillant à bien le remuer en milieu de cuisson.
  • Laisser le granola refroidir.
  • Saupoudrer le yaourt fraise-rhubarbe Les 2 vaches avec le granola.

Le granola se conserve très bien et jusqu’à 1 mois facile. Il suffit de la placer dans une boîte hermétique ou un bocal, de le garder à température ambiante.

Mon intuition gourmande me dit que… il ne nous reste plus qu’à agrémenter ce joli bol onctueux et gourmand de tranches de fruits frais.

RECETTES

Eglefin et tagliatelles de carottes et panais

Je retrouve pour la deuxième année consécutive le stand PAVILLON FRANCE sur le Salon International de l’Agriculture pour une Food Battle. Un stand, à côté duquel il est difficile de passer, avec son aquarium géant.

PAVILLON FRANCE c’est la marque collective (non commerciale) impliquant tous les acteurs de la pêche française valorisant ses métiers, ses engagements et ses produits. Elle est portée par l’association France Filière Pêche et a pour but d’aider les consommateurs à identifier, à découvrir et à apprécier, tout au long de l’année, plus de 200 espèces de poissons, coquillages et crustacés au meilleur de leur fraîcheur. Elle accompagne les consommateurs dans leur choix de produits de la mer en les informant sur les espèces, leur mode de pêche, mais aussi en proposant des conseils, astuces et recettes pour apprendre à consommer les produits de la mer en toute simplicité. Amateur de poisson ou amateur à en devenir n’hésites pas à faire un tour sur le site de PAVILLON FRANCE.

Est-ce que j’ai encore besoin de vous dire combien j’adore les Food Battle. 30 minutes top chrono pour sortir une recette à partir d’un panier que je découvre sur place. Je découvre aussi l’espèce que je vais cuisiner. Je sais que pour beaucoup cuisiner du poisson peut paraître compliqué et en décourager plus d’un. Cette Food Battle est aussi une chouette façon de vous montrer que 1/ cuisiner du poisson c’est pas si compliqué et que 2/ ça ne nécessite pas de passer des heures en cuisine et 3/ qu’avec 3 fois rien on peut faire un super plat !!

J’arrive sur place, j’enfile mon tablier et découvre sur mon plan de travail mon panier où trône les légumes de saisons, condiments et épices.

Je découvre aussi l’espèce que je vais cuisiner : un filet d’églefin ! En toute transparence je n’avais encore jamais cuisiné ce poisson. De prime abord j’avais l’impression d’être face à un cabillaud, je décide donc d’improviser et d’attaquer comme si c’était du cabillaud.

Pour accompagner mon églefin je réalise des tagliatelles de carottes et panais avec des zestes de citron pour une touche acidulée, du curry et juste ce qu’il faut de sel et de poivre pour relever le tout. Les légumes coupés en tagliatelles, à l’aide d’un économe, apportent la petite touche d’originalité au plat. Il ne me reste plus qu’à vous donner mes astuces et conseils pour une cuisson parfaite de mes pavés d’églefin. Je dépose peau vers le bas mes pavés dans un mélange beurre/huile d’olive bien chaud. Une fois les pavés de poisson cuits au ¾ les retourner et poursuivre la cuisson hors du feu quelques minutes (ne jamais couvrir) servir de suite chaud.

De retour du salon je m’empresse de faire quelques recherches sur l’espèce que je viens de cuisiner. Mon intuition ne m’avait une fois de plus pas trompé, l’églefin se trouve être le cousin méconnu du cabillaud. En réalité, c’est le poisson le plus couramment utilisé pour le fameux « fish & chips » anglais, alors peut être en as tu déjà mangé sans même le savoir.

L’églefin, pêché dans la Manche et Mers Celtiques, est un poisson à la chair fine et délicate. C’est un poisson des profondeurs, amateur de fonds sableux. Il mesure 50 centimètre en moyenne mais peut atteindre 1 mètre de long. Deux signes distinctifs pour le reconnaitre : la tâche noire marquée à la base de sa nageoire, et un petit barbillon sur la mâchoire inférieure.

Une chair riche en protéines, très maigre au goût subtil, qui fait de l’églefin un poisson parfaitement équilibré. Alors absolument plus aucune excuse… à vos tabliers ce soir on mange de l’églefin !

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 30 min
  • Temps de cuisson 15 min

Boîte à ingrédients :

  • 4 pavés d’églefin
  • 3 carottes (multicolores)
  • 1 panais
  • 1/2 mangue
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 1 citron jaune
  • 1 citron vert
  • 2càs d’huile d’olive
  • 1 càc de curry
  • 10g de beurre
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Éplucher et hacher finement l’ail. Éplucher et émincer l’oignon.
  2. Éplucher les carottes et le panais. Y découper des tagliatelles à l’aide d’un économe.
  3. Faire revenir l’ail et l’oignon dans un filet d’huile d’olive. Y ajouter les tagliatelles de légume, le jus de citron jaune et faire revenir à feu vif quelques minutes pour conserver le croquant des légumes.
  4. Ajouter les morceaux de mangues, le curry et prolonger la cuisson quelques minutes.
  5. Débarrasser et dresser les tagliatelles dans une assiette creuse.
  6. Faire chauffer l’huile d’olive et le beurre dans la même poêle.
  7. Une fois la Poêle bien chaude y faire cuire les pavés d’églefin préalablement salés et poivrés.
  8. Déposer délicatement les églefins sue les tagliatelles de légumes.
  9. Ajouter les zestes de citron et un tour de moulin à poivre.

Mon intuition gourmande me dit que…

fruits/ Mes intuitions sucrées/ RECETTES

Recette facile de crêpes aux kiwis, clémentines et sirop de fruit de la passion et gingembre.

Les crêpes c’est LA recette qui illustre le mieux simplicité et gourmandise en cuisine. Peut-être que le fait qu’elle nous replonge dans nos souvenirs d’enfance joue aussi un rôle dans notre affection si particulière pour cette recette. Entières, pliées, roulées, natures, avec du sucre, de la confiture ou du chocolat, avec les doigts ou des couverts…. les crêpes c’est un peu « dis moi comment tu manges tes crêpes, je te dirais qui tu es ! » Moi ce que je préfère c’est les agrémenter de fruits en fonction des saisons. Et toi ?

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour une dizaine de crêpes
  • Temps de préparation 10min
  • Temps de pause 60min
  • Temps de cuisson 20 à 30min

Boîte à ingrédients :

Préparation :

  1. Verser la farine dans un saladier.
  2. Mélanger le lait, les œufs et le sucre.
  3. Verser la préparation à base de lait en 3 fois dans la farine. Bien mélanger entre chaque ajout.
  4. Couvrir et laisser reposer la pâte à crêpe 1 heure à température ambiante.
  5. Huiler la poêle avec un tissu imbibé d’huile.
  6. Une fois la poêle bien chaude y faire cuire les crêpes.
  7. Éplucher les clémentines et les kiwis. Les couper en morceaux.
  8. Ajouter les fruits au dessus des crêpes et saupoudrer de sucre en poudre Pure canne Blond ou verser 1 cuillère de sirop au fruit de la passion et gingembre.

Mon intuition gourmande me dit que… Tartelettes printanières sans cuisson aux kiwis et pistaches !

Mes intuitions salées/ RECETTES

Recette de gnocchis maison au potimarron et copeaux de parmesan

Des gnocchis maison oui…. mais des gnocchis maison au potimarron ! Même si je dois reconnaitre que le façonnage du gnocchi reste encore à perfectionner l’essentiel c’est qu’au moment de passer à table le goût soit là. Si tu te lances dans le façonnage maison de tes gnocchis je te recommande de les faire petit pour éviter de te retrouver avec des gnocchis de la taille d’un pouce, ça perd de son raffinement, mais c’est surtout pour avoir cuisson bien homogène. J’ai façonné mes gnocchis avec une fourchette mais j’ai vu qu’il existait une petite planche en bois pour le façonnage des gnocchis, je me suis dit que je testerai à l’occasion !

Cet hiver j’ai développé une véritable obsession pour le potimarron et à toutes les sauces. Cheesecake au potimarron, gaufres au potimarron toussa, toussa… je n’ai pas encore eu le temps de publier toutes les recettes parce qu’entre les tests, les ratés, les shooting, la rédaction de l’article ça me demande beaucoup de temps. La bonne nouvelle c’est que je suis venue à bout de mon trouble obsessionnel perfectionniste pour finaliser cette recette de gnocchis au potimarron que je peux aujourd’hui te faire partager woop, woop #HappyFace.

Quand je réalise une recette j’ai toujours ma base à laquelle j’ajoute en fonction de mon intuition gourmande le reste de mes ingrédients. Ici mes gnocchis au potimaron à poêler et les copeaux de parmesan : ma base, une évidence ! Puis viennent s’ajouter les tomates séchées et les feuilles de basilic pour parfumer le tout. Et enfin, la fan inconditionnelle de topping que je suis est passée par là pour ajouter des noix en guise de final touch. Une association de saveurs et de textures absolument parfaite ! Je vous laisse avec la recette et vous souhaite une merveilleuse semaine pleine de douceur les soleils.

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 45min 
  • Temps de cuisson 30min

Ingrédients :

  • 200g de chair de potimarron
  • 200g de farine
  • 1 œuf 
  • 1 càs. d’huile d’olive
  • 2 càs de parmesan Casino Saveurs d’Ailleurs
  • Copeaux de Parmigiani Reggia Casino Saveurs d’Ailleurs
  • Tomates séchées
  • Quelques feuilles de basilic 
  • Quelques noix
  • Moulin à poivre

Préparation :

  1. Bien laver la peau du potimarron et découper en morceaux sans l’éplucher.
  2. Faire cuire 20 min dans un grand volume d’eau salé.
  3. Egoutter et laisser refroidir. 
  4. Ecraser la chair de potimarron et mélanger avec la farine, les 2 cuillères de parmesan en poudre, l’œuf et l’huile jusqu’à obtention d’une pâte homogène. 
  5. Fariner le plan de travail et commencer le façonnage des gnocchis en commençant par former des boudins avec la pâte. 
  6. Couper des tronçons de 2cm de long et appuyer avec une fourchette pour finaliser la forme des gnocchis. 
  7. Porter à ébullition, dans une grande casserole, de l’eau. 
  8. Y déposer les gnocchis en plusieurs fois. Une fois qu’ils remontent à la surface, au bout de quelques minutes, ils sont cuits. 
  9. Egoutter avant de faire revenir dans un filet d’huile d’olive les gnocchis avec les tomates séchées.
  10. Dresser dans une assiette. Ajouter sur le dessus des feuilles de basilic, des copeaux de parmesan, quelques noix concassées et un tour de moulin à poivre. 

Mon intuition gourmande me dit que…. smoothie banane, pousses d’épinard et pomme !